Grand Débat Transport

grand debat transport publicA l’occasion de la plateforme présidentielle sur les transports, créée et animée par l’association TDIE, le Syndicat des entrepreneurs de travaux de voies ferrées a pris la parole, le 22 mars 2017, pour présenter les trois priorités pour l’activité de travaux ferroviaires.
Pascal de Laurens, Vice-Président du SETVF, prend la parole.

1. Valorisation des métiers industriels ferroviaires :

La profession de travaux de voies ferrées est une profession résolument tournée vers l’emploi. Elle représente aujourd’hui 7000 salariés. Elle offre des métiers spécialisés et qualifiés. Ils nécessitent des formations longues dans un environnement exigeant en sécurité. Ces métiers traditionnels doivent être considérés comme des métiers d’avenir.

2. Transfert de certaines compétences vers la sphère privée

Les partenariats innovants, les projets en conception/réalisation vont faire naître des nouveaux besoins dans les entreprises. C’est une chance pour leur développement mais elles ont besoin de signes forts pour s’y préparer.

3. Pérennisation des investissements

Enfin, pour pérenniser les financements de ces investissements, l’instauration d’un volet ferroviaire au sein d’une loi d’orientation et de programmation des infrastructures pourrait doter le pays d’une vision sur l’infrastructure ferroviaire et garantir la visibilité nécessaire.